Bien choisir ses mots clés


Avant de se lancer dans la rédaction de contenus à la chaîne, il convient de s’interroger sur ce que l’on appelle sa « légitimité » ainsi que son « univers sémantique ». Ces deux aspects sont essentiels et permettent de définir un périmètre clair des sujets à traiter ou non.

Economisez du temps et de l’énergie et découvrez nos quelques conseils pour vous aider à choisir des mots clés.

Définir sa stratégie de mots clés

Vous vous en doutez surement mais parce qu’une piqûre de rappel n’a jamais fait de mal à personne, découvrons pourquoi il est important de choisir un mot clé.

Nous l’évoquions dans notre première partie sur les bases du SEO, le choix d’un mot clé est essentiel lorsque l’on souhaite travailler le référencement naturel de son site web pour plusieurs raisons :

  • Il est important d’associer un mot clé cible unique à chacune de ses pages. Nous aurons plus de chance de nous positionner sur un mot clé précis, si nous visons plusieurs mots clés avec la même page, cela risquerait de diluer nos efforts et d’être contre productif.
  • Faire le choix de mots clés qui sont recherchés vous permet de positionner votre site là où il y a de la demande, donc de potentiellement générer du trafic. Sans recherches, vous pourrez vous positionner mais vous n’aurez pas plus de visites sur votre site.
  • Vous positionner sur d’autres mots clés vous permet de toucher une cible plus large, et donc de générer plus de trafic.

Être légitime sur son univers sémantique

Lorsque l’on travaille ses mots clés, il est essentiel de s’interroger sur sa légitimité et son univers sémantique. Qu’est-ce que cela signifie au juste ?

Cela signifie qu’il est important de choisir des mots clés en rapport avec votre activité.

Prenons un exemple. Si vous vendez des produits de beauté en ligne, laissez de côté les articles sur « Les 10 meilleurs endroits à visiter au Brésil ». Google prend en compte votre légitimité sur un sujet. Privilégiez donc des requêtes comme « masque anti-rides ».

Plus vous créerez de contenu en lien avec la thématique des cosmétiques, plus Google vous placera comme une référence sur le sujet et vous fera par conséquent remonter dans ses résultats.

De même il faut s’interroger sur sa légitimité à être visible sur les déclinaisons autour d’un mot clé. On ne peut pas être bon partout ! La question à se poser c’est : « Sur 100 personnes qui recherchent ce mot clé, combien sont susceptibles d’être intéressées par ce que je propose ? »

Exemple : nous vendons les maillots de rubgy du Stade Toulousain. Sur quels mots clés sommes nous légitimes ?

  • « rugby » : KO ! -> sur 100 personne qui recherchent « rugby » on peut recherche les scores du dernier weekend, des infos sur les joueurs, les règles du jeu… trop de sujets avant d’arriver à nos produits, nous ne sommes pas assez légitimes.
  • « maillot rubgy » : pas mal mais KO aussi -> on vend des maillots du stade toulousain, pas de tous les clubs !
  • « maillage stade toulousain » : OK, top, on est légitimes dessus.
  • « maillot rubgy stade toulousain » : OK aussi, on est très légitime.

Reste à regarder les volumes de recherche sur les mots clés où nous sommes « OK » et définir le mot clé stratégique, celui que nous allons cibler en priorité.

Identifier l’intention de recherche derrière une requête

Lorsque vous choisissez vos mots clés il est important de garder en tête l’intention de recherche de l’internaute derrière sa requête. Certains mots clés sont associés à des contenus informationnels et d’autres à des contenus transactionnels.

En d’autres termes, déceler l’intention de recherche derrière la requête d’un internaute vise à comprendre ce que cherche vraiment à obtenir les internautes et donc à proposer la meilleure réponse possible.

Cela est généralement lié à la nature de la requête. S’agit-il d’une question ou d’un produit ?

Prenons un autre exemple avec deux requêtes :

  • Acheter des rideaux
  • Comment laver un rideau ?

La première portera sur un contenu transactionnel, la seconde sur un contenu informationnel.
Google prend en compte l’intention de recherche des internautes pour faire remonter des résultats différents entre les 2 requêtes.

La méthode d’optimisation de ces deux types de contenus varie également. Pour être bien référencée, la page transactionnelle aura besoin surtout de présenter des produits. Une page informationnelle aura besoin d’un contenu complet et de qualité, traitant le sujet de manière détaillée.

Conseil SEO

Notre conseil :

Pour identifier l’intention de recherche de l’internaute, tapez votre requête sur Google.

Si les premières pages présentent des produits à la vente, il s’agit d’un mot clé transactionnel. Si les premières pages apportent des renseignements à l’internaute, il s’agit d’un mot clé informationnel.

Suivez l’exemple de vos concurrents, cela semble marcher pour eux !

Trouver des idées de mots clés

Après cette partie théorique, il est temps de passer à la pratique ! Mais avant de choisir nos mots clés, ne faudrait-il pas les trouver ?

Afin de trouver des mots clés, plusieurs solutions simples s’offrent à vous :

  • Analysez vos concurrents : En observant le site web de votre/vos concurrents. Inspirez vous de leurs contenus pour identifier des sujets potentiels.
  • Utilisez Google Suggest : Lorsque vous tapez une requête, des sujets complémentaires en lien avec votre requête vous sont proposés. Ces suggestions sont disponibles dans la barre de recherche où Google vous propose avec son système d’auto-complétion, des sujets approfondis de votre requête initiale.
  • Vous trouverez également parfois une section « Autres questions posées » vous proposant des questions que les internautes se posent en lien avec votre sujet. Enfin vous pourrez également trouver des suggestions en bas de la page de résultats.

Mais cela ne suffit pas, il vous faut estimer les recherches sur ces mots clés… pour cela des outils existent :

  • Google keyword planner : vous avez une campagne Google Ads active ? vous aurez accès à cet outil avec des données précises sur les tendances de recherches. Google vous proposera aussi des suggestions de mots clés autour de votre recherche. Attention car les suggestions sont souvent vagues et aléatoires… en SEO on préfère passer par d’autres outils souvent.
  • SEMrush, Yooda, Ranxplorer, Ubersuggest… il existe de multiples outils (payants) qui vous permettent de voir les volumes de recherches dans Google. Pour cela il vous faudra rapidement passer à la caisse et prendre un abonnement.
  • hyffen propose aussi la recherche de mots clés sur sa plateforme. Vous pourrez simplement voir les mots clés de vos concurrents et avoir des suggestions en fonction de votre cible et du secteur sur lequel vous êtes !

Choisir un mot clé

Après avoir vu l’aspect théorique et découvert comment trouver des mots clés, nous y sommes enfin, le moment tant attendu du choix des mots clés.

Voyons désormais comment choisir un mot clé pour optimiser une page existante ou créer un nouveau contenu.

  1. Réfléchissez d’abord à ce que chercherait l’internaute. Aussi bien en terme de contenu que pour positionner vos offres. Si vous souhaitez positionner votre offre sur une requête il faudra certainement la vulgariser pour le commun des mortels. Si vous proposez une « application mobile capable d’identifier un rythme musical et de l’associer à une musique grâce à l’intelligence artificielle », il faudra viser simple et s’orienter vers la requête « application reconnaissance musique ».
  2. Pour choisir votre mot clé, renseignez-vous sur le volume de recherche associé à un mot clé et ses synonymes.
  3. Posez vous la question du type de contenu attendu par Google sur la requête, la fameuse intention de recherche des internautes, et validez que vous pouvez avoir le contenu (la matière) pour vous positionner dessus.
  4. Estimez la difficulté : les outils évoqués plus haut vous donnent une estimation de la concurrence, certains de la difficulté pour vous positionner sur un mot clé, en fonction du nombre de sites qui cherchent à remonter dessus… Clairement les mots clés très recherchés (les génériques comme « assurance » ou « immobilier ») seront au début inaccessibles, mais l’idée est de trouver des déclinaisons autour de cela pour vous lancer et montrer à Google que vous existez !

Le content mapping

Pour aller plus loin parlons désormais de ce que l’on appelle le « content mapping ».

Le content mapping consiste à associer un mot clé à une page pour garder une trace de quel contenu est associé à quel mot clé et éviter de positionner 2 mots clés avec la même page.

Cette étape est cruciale c’est la base de l’architecture de contenu de votre site, le plan SEO général qui vous permettra de vous y retrouver et de valider que vous avez bien les pages pour vous positionner sur tous les mots clés que vous ciblez.

Si des logiciels permettent de le faire automatiquement (comme celui que nous avons intégré à notre plateforme), vous pouvez également le faire manuellement sur un fichier excel.

Ce système est plutôt pratique lorsque les contenus commencent à se multiplier. Vous pourrez également rapidement voir les mots clés n’ayant pas de contenu associé pour décider de votre prochain sujet de rédaction.

Trouvez vos mots clés et organiser votre content mapping facilement

Retrouvez sur la plateforme hyffen tous les outils et des formations en ligne pour vous aider à réaliser toutes ces actions :

  • un outil de recherche de mots clés
  • des suggestions de mots clés en fonction de votre secteur
  • les mots clés de vos concurrents
  • un outil de mapping de contenu qui vous permet d’associer à chaque mot clé la page à travailler, mais aussi de lancer la production d’un nouveau contenu !