Une application gratuite qui permettrait de manger des repas sains et équilibrés au quotidien ? C’est possible et Foodvisor l’a fait pour vous.

 

Foodvisor, c’est quoi ?

C’est une jeune start-up FoodTech ayant lancé une application gratuite vous permettant de vous présenter le bilan nutritionnel complet d’un plat préparé, en un instant. A l’aide d’un algorithme capable de reconnaître les aliments qui le composent et de prendre en compte leur quantité, l’application indique instantanément si votre repas est équilibré ou non. Bilan nutritionnel Foodvisor

Ce procédé repose sur une intelligence artificielle de pointe. Capable de reconnaître plus de 1200 aliments, autant dire qu’à moins de lui présenter une perdrix du Lesotho façon coq au vin, impossible de le tromper !

 

Comment ça marche ?

Foodvisor pour smartphone

Pour obtenir le bilan nutritionnel complet de son plat : rien de plus simple. Une photo de votre assiette suffit pour lancer l’analyse des ingrédients qui la composent. Mais que faire de ces informations ? Prendre une capture d’écran pour la montrer au prochain rendez-vous chez mon diététicien ?

Pourquoi s’embêter lorsque Foodvisor a pensé à tout ? Vous pouvez en effet bénéficier des conseils de diététiciens en direct via un chat.

Vous pouvez également rentrer un programme alimentaire personnalisé et voir à la fin de la journée si vos objectifs ont été atteints.

 

Qui se cache derrière Foodvisor ?

Une équipe dont l’objectif premier est d’offrir à leurs utilisateurs (qui se chiffrent à plus de deux millions en 2 ans) la possibilité de manger sain et d’agir pour leur santé. C’est d’ailleurs écrit noir sur blanc dans leur slogan, Eat smart, Live Better. A l’heure de la malbouffe, FoodVisor met à profit l’utilisation des nouvelles technologies et rend la diététique accessible et abordable pour tous.

 

Quels sont les moyens employés par FoodVisor pour se développer ?

Etant donné leur souhait de rendre la nutrition accessible à tous, la stratégie de FoodVisor accorde une forte importance au SEM (Search Engine Marketing). Essentiellement présente sur Facebook et Instagram, la marque compte donc avant tout sur le SMO (Social Media Optimization) pour faire connaître son application. Le SEO (Search Engine Optimization) n’est cependant pas en reste et le développement de leur blog (ayant connu un pic de popularité en mars 2019 avec près de 800 visites SEO estimées) pourrait un jour se placer comme un levier principal d’acquisition !